21, rue des Luminaires 03500 BAYET   04 70 45 32 26    HORAIRES D'OUVERTURE
Mairie de Bayet - Allier

Histoire de la commune de Bayet

D´après A. Leguai « Histoire des communes de l´Allier » H. Dussourd et J. Corocher « A la découverte du Bourbonnais »

Le bourg, côté de la Sioule
Le bourg, côté de la Sioule
Mairie de Bayet
Mairie de Bayet
Les grottes de Bayet
Les grottes de Bayet
Le Pont de Bayet
Le Pont de Bayet
Vue sur la Sioule -Bayet
Vue sur la Sioule -Bayet
L´origine du nom est incertaine ; un certain Bayacus serait attesté en 1322. Il y a peu à dire de l´histoire de BAYET avant le XVIème siècle. Aucun témoignage notable, ni pour l´antiquité ni pour le moyen âge. Nicolay est le premier à nous apprendre quelque chose sur la paroisse. C´est avec l´intendant d´Argouges et son procès verbal de la généralité de 1686 que nous apprenons le plus. A cette date, la paroisse de BAYET fait partie de l´élection de Gannat et, au plan judiciaire, de la prévôté de Palluet. Elle est, par ailleurs, rattachée au gouvernement d´Auvergne et dépend de l´évêché de Clermont. On y compte 60 feux. Le dénombrement de la population de 1716 nous livre, quant à lui, le chiffre de 56 feux et 168 habitants. La paroisse voisine de Martilly (aujourd´hui contenue dans la commune de BAYET) est dans la même situation administrative. Enfin une troisième paroisse, (toujours sur la commune) Nérignet qui en 1686 fait partie de l´élection de Gannat et de la châtellenie de Chantelle. Elle dépend, par ailleurs, du gouvernement du Bourbonnais. Il convient de signaler à Bayet, l´existence de grottes creusées dans le calcaire et ayant servi un temps de résidence à des meuniers. En 1789, il y avait donc trois paroisses. Seules Bayet et Martilly furent érigées en communes, Martilly étant rattachée à Bayet depuis 1807. L´église de Bayet, placée sous le vocable de Saint-Marcel, dépendait, dés le XIIéme siècle du prieuré de Saint-Pourçain. Cet édifice roman est inscrit parmi les Monuments Historiques.

Fiefs et châteaux

  • Nicolas de NICOLAY cite comme seigneurs résidant à Bayet, Martilly ou Nérignet, le Sieur de Martilly. Le Sieur de Molles, en la paroisse de Nérignet et le Sieur de la Coudre (ou la Caudre) en la paroisse de Bayet ; le Sieur des Echaloux également en la paroisse de Bayet.

  • D´Argouges mentionne quant à lui, pour Bayet le fief de Chastelus. Il semble également que d´autres fiefs aient existé à Deffand, Chambon et Beauverger.

Activité économique

  • En 1686, d´Argouges précise que Bayet, Martilly et Nérignet sont des terres à froment, seigle et vigne. De nos jours, on y cultive avant tout du blé, de l´orge et du maïs. La vigne n'est plus présente à Bayet.

  • Depuis, le XXème siècle, Bayet a aussi une vocation industrielle.