21, rue des Luminaires 03500 BAYET   04 70 45 32 26    HORAIRES D'OUVERTURE
Mairie de Bayet - Allier

Restaurant scolaire de l'Ecole de Bayet

Rue des Edelins
Téléphone : 04 70 45 91 35
Chef de cuisine : Christophe PAPUT

Tarifs de la cantine : enfants 1,70 €, personnel communal : 2,15 €, enseignants : 2,50 €, extérieurs : 3,40 €

Information :

A partir du mois de septembre 2019, la facturation de la restauration scolaire évolue, cependant les tarifs ne changent pas.

Vous recevrez désormais une facture venant du Centre des Impôts de Lille.

Les modalités de paiement resteront les mêmes (seul le numéro TIPI change pour le paiement en ligne).

Pour le premier mois, une mise à jour du logiciel étant nécessaire, votre facture vous parviendra plus tard que d'habitude, probablement fin octobre, voire début novembre.

Nous vous remercions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée.

Information :

La loi n° 2018-938 promulguée le 30 octobre 2018, impose aux cantines scolaires de proposer un menu végétarien au moins une fois par semaine à partir du 1er novembre 2019.

Voici le texte adopté par l'Assemblée Nationale :

« Art. L. 230‑5‑6. – À titre expérimental, au plus tard un an après la promulgation de la loi n° 2018-938 du 30/10/2018 pour l'équilibre dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable, pour une durée de deux ans, les gestionnaires, publics ou privés, des services de restauration collective scolaire sont tenus de proposer, au moins une fois par semaine, un menu végétarien. Ce menu peut être composé de protéines animales ou végétales.

« L’expérimentation fait l’objet d’une évaluation, notamment de son impact sur le gaspillage alimentaire, sur les taux de fréquentation et sur le coût des repas, dont les résultats sont transmis au Parlement au plus tard six mois avant son terme. »

EXPOSÉ SOMMAIRE

Cet amendement vise à expérimenter l’introduction d’un menu végétarien au moins une fois par semaine dans la restauration collective scolaire publique et privée. Ce menu pourra être composé de protéines animales (laitages, œufs) ou végétales (céréales, légumineuses).

En France, la réglementation impose de servir de la viande à une fréquence définie. Or, une diversification des protéines dans l’alimentation constitue un chemin important dans la voie de la transition écologique qui s’avère chaque jour plus urgente. L’école peut et doit jouer le rôle important d’initier les enfants à la possibilité de manger sainement tout en diversifiant l’origine des protéines consommées.

L’objectif est d’évaluer l’incidence de la présence d’options végétariennes sur le gaspillage alimentaire, puisque la part « viande, poissons, œufs » représente près de 50 % du coût de ce gaspillage.

L’objectif est également d’évaluer l’impact d’options végétariennes quotidiennes, grâce auxquelles les convictions de l’ensemble de la population seraient respectées, sur l’accès à la restauration collective, et notamment à la restauration scolaire, où une alimentation saine contribue à la réussite scolaire.

Enfin, cette expérimentation permettra d’évaluer en quoi le gain financier potentiel sur les repas favorisera la possibilité de financer une amélioration globale de la qualité de l’approvisionnement telle que prévue dans ce projet de loi sans que cela pèse sur les budgets des familles.